Le succès des vitres teintées latérales et arrière sur les voitures chagrine le gouvernement depuis un bon moment.

Que dit la loi à propos des vitres teintées ?

Se basant sur l’argument « sécurité », le gouvernement a finalement tranché sur l’adoption d’une loi visant à interdire la pose de films solaires sur les vitres avant de nos chères voitures.

Tous les détails de cette loi

Depuis le 1er janvier 2017, tout automobiliste doit se plier au retrait de films solaires à l’avant de son véhicule. Plus aucun film apposé sur les vitres avant ne sera toléré puisque la teinte maximum autorisée n’excédera pas les 30% d’opacité soit la teinte d’origine déjà en place chez tous les constructeurs.

DEVIS GRATUIT

Personnalisez votre auto en la confiant aux mains de nos spécialistes partenaires

PERSONNALISEZ VOTRE AUTO

Obtenez plusieurs devis de la part de nos spécialistes partenaires
OBTENIR UN DEVIS

Objectif de la loi

L’objectif principal de cette loi est de renforcer la sécurité routière. Cette dernière va donc permettre aux forces de l’ordre de repérer plus facilement les conducteurs en infraction (conducteur n’ayant pas sa ceinture ou téléphonant au volant notamment).

Des emplois en périls

Malgré l’aspect sécuritaire, la mise en application de cette loi a mis sur la sellette près de 1 800 emplois et plus de 1 000 sociétés. Même si beaucoup d’automobilistes ont fait appel à ces sociétés pour faire retirer les films sur les vitres avant depuis, l’agenda de ces derniers n’est plus aussi fourni qu’avant.

Risques et sanctions

Si votre véhicule ne répond pas à ce critère d’opacité (même si vous n’êtes pas le propriétaire du véhicule que vous conduisez), vous vous exposez à un risque de 135€ d’amende et à un retrait de 3 points sur votre permis de conduire lors d’un contrôle de police.

Et les vitres arrière, passées à la trappe ?

Quant aux vitres arrière, le gouvernement autorise toute opacité à condition que votre véhicule soit équipé de rétroviseurs extérieurs.

Notre avis sur cette loi

Dès qu’un produit ou un service rencontre un certain succès (AirBnb, VTC et Uber), le gouvernement vient s’en mêler et parfois on s’en serait bien passé.

Ce décret « au nom de la sécurité routière » vient, une fois de plus, retirer une liberté aux automobilistes. Tout comme les radars en ligne droite et non dans les portions dangereuses comme il était prévu, l’interdiction des vitres teintées à l’avant de nos voitures ne jouera pas un rôle majeur sur le plan de la sécurité routière sauf sur le plan financier.

La priorité du « plein-emploi » de notre président n’est plus d’actualité ici, les professionnels de films solaires ont étoffé leur portefeuille de services pour ne pas subir cette perte de chiffres d’affaires et de clientèle (sans aller dans l’extrême, en devenant demandeurs d’emploi).

Les accidents en voiture ne surviennent pas, ou dans très peu de cas, en raison de la présence de vitres trop teintées. Le gouvernement devrait davantage concentrer ses efforts sur l’éducation des automobilistes et non pas sur la liberté de ces derniers pour renflouer les caisses de l’État.

Par ailleurs, le gouvernement fait également l’impasse sur les aspects bénéfiques des vitres teintées sur l’environnement et contre les attaques extérieures.

Nous aurions aimé que le gouvernement montre davantage son professionnalisme sur la réglementation de la pose des vitres teintées et non pas l’interdiction totale à l’avant. Une solution intermédiaire aurait été la bienvenue, une teinte à 40/50% aurait été un bon compromis pour tous les automobilistes souhaitant préserver leur intimité.

Pour conclure, nous soutenons nos partenaires ainsi que l’ASFFV qui se mobilise contre cette loi en lançant une pétition en ligne. Nous avons signé, nous vous invitons à en faire de même sur oui-aux-vitres-teintees.fr. Rejoignez les signataires !

Autres sujets susceptibles de vous intéresser

Découvrez les avantages de faire apposer des films solaires sur les vitres de son véhicules et comprendre son succès.

Informez-vous sur les dernières actualités (innovation, règlementation, etc.) en matière de films solaires et de pose.

Fermer le menu